AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

‹ LES NOMADES DE L'AIR.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
• MISSIVES : 70
• PSEUDO : dote.
• AVATAR : mystère.
• CRÉDITS : (av) meraxes.

• ÂGE : mille et une vie.
• EMPLOI : divinité à plein temps, créateur de l'univers.

MessageSujet: ‹ LES NOMADES DE L'AIR. Ven 14 Avr - 16:33


les nomades de l'air

la liberté est le bien le plus précieux que nous ayons, libre comme l'air nous sommes et nous le resterons
la devise : en chacun, nous sommes libres.
les couleurs : l'orange et le gris argent.
le gouvernement : il s'agit d'une théocratie.
la capitale : aucune, il existe quatre temples répartis au quatre vents.
l'animal tutélaire : le bison volant.
l'élément : l'air.

« L'air est l'élément de la liberté. Il pénètre partout et rien ne peut l'empêcher d'exister et rien ne l'arrêtera jamais. »
— Avatar Yangchen aux jeunes nomades de l'air.
Les Nomades de l'Air rassemblent tous les individus maîtrisant l'Air, mais également les disciples qui partagent les convictions, le mode de vie et les croyances uniques de ce peuple. Les nomades de l'Air forment une des Quatre Grandes Nations. Même si par définition ce sont des nomades qui voyagent au gré du temps et de leurs envies, ils possèdent néanmoins quatre temples, situé aux quatre points cardinaux du monde. Ces temples sont retirés sur des îles, ou cachés au sommet de montagnes dans le cas du temple boréal. Contrairement aux autres nations, tous les membres des nomades de l'Air maîtrisent l'Air grâce à leur haut niveau de spiritualité. Ils ont néanmoins ouvert leur temple aux disciples, des hommes et des femmes qui ne maîtrisent pas l'Air, mais qui vivent selon les coutumes des nomades de l'air. Le but est de partager leurs coutumes afin de conserver l'héritage de leur clan. Ils voyagent grâce à des bisons volants auxquels ils sont très attachés. Les Nomades de l'Air sont des gens pacifiques. Ils furent de tout temps la nation la moins peuplée du monde, moins encore que les tribus de l'Eau, et largement moins que la Nation du Feu et le Royaume de la Terre. Ils vivent essentiellement d'une petite agriculture qu'ils cultivent sur les temples et forment le peuple le plus spirituel. Les nomades et les disciples de l'air croient aux esprits et ont de nombreuses traditions spécifiques qui rendent leur peuple unique et très indulgent envers le monde. Ils vivent en harmonie avec la nature, à tel point qu'ils ne consomment pas de viande, ont un certain sens de l'humour et aiment s'amuser.

L'insigne des Nomades de l'Air représente une spirale où s’entremêlent un courant bleu et un courant gris. Il est différent du symbole de la Maitrise de l'Air qui, lui, est constitué de trois volutes disposées en triangle. Les spirales illustrent le vent. Le symbole des Nomades peut être observé dans les motifs des portes et des murs des Temples de l'Air, tout comme sur les perles des chapelets des moines. La communauté des nomades et des disciples de l'air vivent dans la paix, le calme et la réflexion sur le monde. Ils ne vivent pas pour commercer et ont donc l'économie la plus pauvre et la moins développée des quatre peuples. Les nomades de l'Air produisent une agriculture uniquement réservée à leur usage. En revanche, ils apprécient les arts et construisent des bijoux, des chapelets, des objets décoratifs et font des peintures et des mosaïques qu'ils vendent quand ils voyagent. Le but n'est pas de fait du profit, mais de gagner de l'argent pour acheter des produits nécessaires à leur vie, comme des draps, des lits, du tissu et des vêtements. Le troc est également très présent, les nomades préférant l'échange de biens plutôt que celui avec l'argent.

Les nomades et les disciples de l'air partagent des valeurs communes qui sont celles de la générosité, ils aident les plus pauvres et n'hésitent pas à donner de leur temps et des biens à ceux qui en ont le moins possible durant leur voyage, de l'ouverture d'esprit, ils ne portent aucun jugement et aiment à découvrir de nouvelles cultures, de l'abnégation, ils sont désintéressés des conflits politiques et ne prennent pas part aux grandes discussions de ce monde et de la réflexion, la méditation et les débats sont omniprésents dans la vie quotidienne des nomades de l'air. Leur vie quotidienne s'alimente autour des voyages, en effet, ce peuple a reçu grâce à des traités datant de plus de mille ans, l'autorisation de voyager partout dans le monde accroître leur savoir et leurs connaissances, avec un retour quotidien dans leurs temples, de la pratique de la maîtrise de l'air qu'ils cherchent constamment à améliorer et des réalisations artistiques auxquelles ils sont très attachés, sans oublier l'élevage des bisons volants, leurs plus proches amis. D'autre part, sur le plan physique, la population des nomades de l'air se veut peu nombreuses et donc, nettement moins cosmopolites que chez les autres peuples. Les nomades, comme les disciples ont tous une peau claire semblable à une peau de porcelaine, ils n'ont pas eu l'occasion de rencontrer et de s'unir à des gens de couleur. Leurs chevelures restent essentiellement dans les tons de roux, blonds vénitiens, blonds, châtains clairs, leur stature est grande, les corps sont cependant fins et élancés, la musculature se veut finement taillées et il est de coutume qu'à la fin de leur enseignement, les nomades de l'air se tatouent le dos et les bras de flèches (image 1, image 2, image3, image 4,image 5 et image 6) symbolisant la fin de leur apprentissage, mais également, le mouvement du vent, leur élément. Cependant, la première flèche est tatouée dans le bas du dos lors de l'arrivée d'un jeune nomade pour qu'il n'oublie jamais qu'il est un élément de la liberté, que l'air est une partie de lui qui forme également un grand tout.

Pour terminer, si le peuple des nomades de l'air n'a jamais connu de conflit et a toujours su échapper à la guerre de part son désintérêt et sa neutralité, le terrible génocide lancé par le Seigneur du feu Sozin a assommé ce peuple. En une nuit et sous le passage temporaire de la grande comète, l'armada de la Nation du Feu a lancé un assaut frontal et meurtrier sur les temples de l'air austral et de l'Ouest, massacrant presque tous les nomades de l'air, mais également ses disciples alors qu'ils ne maîtrisent pas d'élément et ne peuvent se défendre, uniquement dans le but de tuer l'Avatar Imalya qui réside au temple de l'air de l'Est. Deux temples sont encore debout et des divergences profondes gangrènent ce peuple pacifiste, deux mouvements s'opposent, ceux qui veulent conserver cette philosophie de vie, ne pas se défendre et mettre tous leurs espoirs dans l'Avatar, en la protégeant avant tout et ceux qui veulent se venger et se battre, entrer en guerre et répondre à cette agression, même si pour cela, ils doivent renier tout un mode de vie et avoir pour la toute première fois, du sang sur les mains.
© DAWN OF THE ELEMENTS 2017





compte pnj, ne pas envoyer de MP.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
• MISSIVES : 70
• PSEUDO : dote.
• AVATAR : mystère.
• CRÉDITS : (av) meraxes.

• ÂGE : mille et une vie.
• EMPLOI : divinité à plein temps, créateur de l'univers.

MessageSujet: Re: ‹ LES NOMADES DE L'AIR. Sam 22 Avr - 15:10


le gouvernement politique

nul ne peut se prétendre au dessus des autres
« (...) Et c'est pourquoi, nous préférons nous retirer du monde pour n'en tirer que le meilleur et admirer sa beauté sans l’égratigner comme nous ne sommes que des humbles passants dans ce monde. »
— Les préceptes des disciples de l'air, livre II, paragraphe IX.
Officiellement, les nomades de l'air n'ont pas de dirigeant, ils n'ont aucun roi, aucun chef, aucun seigneur qui dirige leur société. Ils vivent à l'écart du monde autant que possible, mais officieusement, ils ont adopté un régime politique semblable à une théocratie. En effet, au sein de leur communauté, le monde spirituel occupe une place majeure, pour ne pas dire centrale. C'est autour de cette spiritualité que s'articule le système gouvernemental que les nomades de l'air ont façonné depuis des siècles et des siècles. Les nomades de l'air ont un mode de vie autour du voyage et de la découverte d'autrui, ils ont cependant quatre temples dédiés à leur culture et qui fait office d'habitant et de point de ralliement à certaines saisons (notamment durant l'hiver). Les temples sont les suivants : le temple de l'air austral, dans le sud, exclusivement réservé aux hommes, le temple de l'air boréal, dans le nord, exclusivement réservé aux femmes, le temple de l'air de l'est, dans l'est, exclusivement réservé aux hommes et le temple de l'air de l'ouest, dans l'ouest, exclusivement réservé aux femmes. Chaque temple est ainsi dirigé par un nomade de l'air, plus précisément, un maître de l'air (homme ou femme selon le temple) qui a terminé sa formation (il a donc obligatoirement atteint sa majorité, de 22 ans chez ce peuple) et a un puissant lien avec le monde spirituel. Ce chef commun est appelé le grand maître de l'air du nord, du sud, de l'est ou de l'ouest suivant la position du point cardinal du temple qu'il dirige. Il existe donc quatre grands maîtres au sein de la communauté des nomades de l'air.

Les grands maîtres sont nommés par leurs paires, tous les ans au début du printemps. Seuls les maîtres de l'air peuvent voter et uniquement ceux qui sont majeurs. Si les grands maîtres apparaissent comme des leaders, des chefs, ils n'en sont cependant pas et ont des pouvoirs très limités. Ils sont d'avantage perçu comme des guides spirituels. Le Grand maître doit, penser son année d'élection (il peut être nommé autant de fois que nécessaire chaque année), décider des futurs voyages à venir, du chemin spirituel à suivre pour une année et organiser avec les trois autres grands maîtres, la fête de l'ascension qui se déroule une fois par un, en automne (cf : voir l'annexe de la culture). Le Grand maître n'a pas le pouvoir de remettre en cause la culture et le mode de vie des nomades de l'air. Il ne peut pas élire à lui seul, de nouvelles lois et encore moins envoyer dans un conflit son peuple. Pour toutes ces décisions majeures, c'est l'ensemble des maîtres de l'air qui se réunissent, depuis les quatre temples, pour décider de ses mesures à mains levées, la majorité l'emporte. Enfin, le Grand maître assure le rôle d'émissaire au sein des autres peuples. En effet, les temples étant positionnées proches des autres peuples, le Grand maître doit assurer les relations diplomatiques et les échanges commerciaux et culturels avec ses peuples.

Il faut savoir qu'autour des quatre grands maîtres, les maîtres de l'air ont un rôle majeur. Ils sont chargés d'éduquer les jeunes nomades de l'air dans leur maîtrise de leur élément, dans la connaissance de la philosophie de vie et dans le lien avec le monde spirituel. Ils ont un pouvoir certain dans la vie quotidienne des temples de l'air. Les jeunes nomades, qui n'ont pas atteint leur majorité, sont sous la tutelle des maîtres de l'air et ne peuvent prendre part aux grands débats et discussions, ils doivent apprendre la patience et à aimer le temps qui passe. Leurs droits arriveront plus tard. Enfin, les disciples de l'air sont accueillis à bras ouverts dans les temples. Ces hommes et ces femmes qui n'ont pas hérité de la maîtrise de l'air doivent rejoindre les temples de l'air par leur propre moyen et malgré les dangers, cela est perçu comme un noble pèlerinage, ils laissent derrière eux leur ancienne vie, leur ancien peuple, leurs anciens biens pour adopter la vie des nomades de l'air. Ils ont une voix dans l'élection des grands maîtres, une voix avec un porte-parole qui les représente et parle en leur nom. Ils sont écoutés et respectés malgré leur non maîtrise de l'air. Ils ne reçoivent cependant pas les tatouages, mais enseignent aux jeunes nomades différentes disciplines, comme l'art de lire, de compter, de fabriquer des objets, de peindre ou de prendre soin de leurs bisons volants.

note importante à retenir • Au sein des nomades de l'air, il n'existe aucun corps militaire, aucune police interne, les maîtres de l'air ne sont pas formés pour être des soldats. La notion de pacifisme prône sur tout le reste, la vie a une valeur primordiale dans leur culture.
© DAWN OF THE ELEMENTS 2017





compte pnj, ne pas envoyer de MP.




Dernière édition par Le Conteur le Sam 22 Avr - 15:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
• MISSIVES : 70
• PSEUDO : dote.
• AVATAR : mystère.
• CRÉDITS : (av) meraxes.

• ÂGE : mille et une vie.
• EMPLOI : divinité à plein temps, créateur de l'univers.

MessageSujet: Re: ‹ LES NOMADES DE L'AIR. Sam 22 Avr - 15:11


la culture des nomades de l'air

l'air est l'élément de la liberté
« La liberté est le droit que nous possédons tous, mais pour la mériter, nous devons accomplir de nombreux devoirs. »
— Les préceptes des disciples de l'air, livre IV , paragraphe XV.
Les nomades de l'air sont sans l'ombre d'un doute, la civilisation avec la culture la plus singulière et unique, ainsi que la plus spirituelle que l'on trouve en ce monde. Leur culture se concentre autour du respect d'autrui et de la méditation, ainsi que de la réflexion sur le monde et ses changements à venir.

la naissance, le prénom et la mort • La naissance d'un enfant au sein des nomades de l'air est toujours synonyme de joie et de gaieté. D'ailleurs, quand une femme attend un enfant, on célèbre au début de son dernier mois de grossesse, l'okabeto qui est une petite célébration où les nomades de l'air prédisent l'avenir de l'enfant et déterminent s'il aura la maîtrise de l'air ou non. Ce sont des prédictions qui se font à la tombée de la nuit et suivant le chemin tracé des étoiles, mais la discipline se veut assez faussée et toutes les prédictions ne se réalisent pas. Quand l'enfant vient au monde, on détermine assez tôt s'il maîtrise l'élément ou pas. Pour cela, un maître de l'air l'entraîne sur les hauteurs du temple et le porte au dessus du vide. Si le vent souffle à cet instant, l'enfant est un fils de l'air, si le vent ne souffle pas, il est fort probable qu'il ne soit pas un enfant de l'air. D'autre part, il est de tradition qu'au sein des nomades de l'air, les prénoms des enfants comportent majoritairement les lettres A, G, V, Y et C. Enfin, il est important de noter que la tradition des nomades de l'air est très dure concernant l'enfant. Celui-ci reste auprès de sa mère uniquement quelques mois pour être allaité. Quand l'enfant est sevré, les nomades de l'air le prennent pour l'éduquer, la mère est donc séparé de son enfant et ne le revoit qu'à de rares occasions. Enfin, quand un nomade de l'air vient à mourir, son corps est enterré dans un tombeau que l'on enferme dans la montagne du temple dans lequel il vivait. Ce tombeau est scellé, mais des petites ouvertures laissent entrer l'air. On considère que l'âme rejoint les cieux et le monde des esprits. Suite à un décès, un jeûne de trois jours est entamé pour se souvenir du défunt.

l'éducation • L'éducation occupe une place majeure au sein de la communauté des nomades de l'air. En effet, on estime que c'est par elle que vont s'inculquer les valeurs communes des nomades. Ainsi, l'enfant est séparé très tôt de sa mère et est placé avec d'autres enfants dans une partie du temple appelée la nourricière où on va s'occuper de lui et lui apprendre très tôt les valeurs de la communauté. Il va apprendre le respect de la vie et ne consommera aucune viande, il va apprendre à respecter autrui et à ne pas utiliser la violence, en même temps qu'il apprendra la spiritualité, lire, écrire, compter et les arts de la peinture. En parallèle, l'enfant va également apprendre à maîtriser son élément auprès des maîtres de l'air. Son éducation va se faire jusqu'à ses vingt-deux ans, âge de la majorité chez ce peuple. A partir de cet âge, l'enfant doit montrer sa maîtrise de l'air auprès du grand maître qui va attribuer ou non, la fin de l'apprentissage chez l'enfant. Enfant devenu adulte, il pourra voyager seul à travers le monde et vivre comme un nomade, enseigner sa maîtrise et également engager une relation intime.

les relations amoureuses • L'amour est perçu comme une union sacrée entre deux âmes. L'adultère est prohibé et la séparation également chez les nomades de l'air. Quand on aime quelqu'un, on l'aime jusqu'à la fin ou alors, ce n'était pas de l'amour. La jeunesse est synonyme d'erreur, c'est pourquoi, toute relation intime, romance en tout genre est interdite avant le passage à l'âge adulte, c'est-à-dire avant son vingt deuxième anniversaire. Si un jeune nomade venait à briser l'interdit, il serait puni et envoyer dans un autre temple. Pour éviter la tentation, les femmes et les hommes sont séparés dans des temples différents. Quand l'âge permet d'avoir une relation et permet aux adultes de voyager, les rencontres se font et un nomade de l'air homme peut se rendre dans une temple où les femmes vivent. La relation sera très bien perçue. Si un enfant vient à naître de cette union, la femme reste dans son temple jusqu'à l'accouchement, l'homme également. Suivant le sexe de l'enfant, si c'est un garçon, il partira une fois sevré avec son père dans son temple, si c'est une fille, le père partira après le sevrage. Cela rend la séparation inévitable pour l'un des deux parents. Enfin, le mariage n'est pas pratiqué dans cette communauté, mais une célébration avec la bénédiction des deux grands maîtres des temples concernés permet de sacraliser l'union.

la méditation et le respect du monde • La méditation occupe une place centrale dans la culture des nomades de l'air. Très tôt, on apprend aux jeunes novices à méditer, à prendre du temps pour la réflexion et le repos de l'esprit. Grâce à la méditation, on leur apprend la règle fondamentale de la communauté toute entière, toute vie est précieuse, ainsi, il est impossible qu'un maître de l'air fasse couler le sang, le meurtre est prohibé, que cela soit auprès d'un autre être humain comme d'un animal, on respecte la vie de quelque façon que ce soit et on lui rend hommage en méditant et en laissant son esprit voyager. Si un nomade de l'air brise cette loi ancestrale, c'est l'exil et le rejet de la communauté qu'il obtiendra comme unique punition.

le rôle des disciples et la philosophie commune • Si les maîtres de l'air apprennent la maîtrise de leur élément aux jeunes novices, les disciples de l'air, qui vivent selon les coutumes des nomades, sans avoir reçu à la naissance, le don de maîtriser l'élément, ont un rôle majeur. En effet, ils s'occupent des temples, dans diverses tâches variées, comme l'agriculture, l'entretien, la couture, le bricolage, la fabrication et la peinture. Ils ont également la charge d'apprendre la médecine et sont donc une source de connaissances majeure pour la communauté des maîtres de l'air qui les estiment comme des égaux. Les disciples, membres actifs de la communauté sont enterrés de la même façon que les nomades de l'air, preuve de l'égalité entre ceux qui maîtrisent l'air et ceux qui n'ont pas cette chance.

les festivités communes • Il existe plusieurs célébrations qui rythment la vie de ce peuple. Il y a bien sûr, l'okabeto qui célèbre la fertilité des femmes et la naissance prochaine d'un enfant (cf : voir plus haut), mais il y a également d'autres fêtes. La plus importante est sans l'ombre d'un doute le jour de l'unité. Cette fête est préparée trente et un jour à l'avance et se déroule le dernier jour du mois d'octobre. Elle consiste à accueillir dans un temple, toute la communauté des quatre temples. Le temple qui accueille change tous les ans dans un cycle semblable au temps qui passe et donc, dans le sens horaire d'une horloge. Durant cette journée, tous les nomades se retrouvent et partagent un immense repas, avant de méditer et ensuite, de s'entraîner ensemble à la maîtrise de l'air, découvrant des techniques inédites à chaque temple. Durant la préparation, les nomades qui doivent migrer vers le temple qui accueille, préparent de la nourriture et des cadeaux pour les autres temples. Le jour de l'unité permet également aux hommes de rencontrer les femmes et des unions peuvent se produire durant ce jour. L'autre célébration célèbre est le jour de naissance. Chaque temple célèbre à sa façon les anniversaires, mais il est de coutume d'offrir des cadeaux à l'heureux élu, notamment un collier de perles où tous les ans, une perle s'ajoute à ce collier. Un repas est également organisé réunissant tout le temple autour de l'évènement.

les croyances et le monde spirituel • Pour les nomades de l'air, le monde est divisé en deux parties. D'un côté, on trouve le monde réel, celui dans lequel les hommes et les femmes vivent et de l'autre côté, le monde spirituel. Dans ce monde, séparé du nôtre par le Voile, invisible à nos yeux et imperceptible, le monde spirituel abrite les esprits de tous les êtres vivants, dont les anciens Avatars, les esprits des animaux, des fleurs, des pierres etc (...) Ainsi, les nomades de l'air vénèrent les esprits et respectent le voile et ce monde. Ils font tout pour ne pas contrarier les esprits. Ils n'ont pas de religion à proprement parler, mais croient fermement à l'existence du monde spirituel. Ils cherchent donc à ne pas contrarier les esprits et à préserver le voile pour ne pas qu'ils se déchirent et que les deux mondes se mélangent. Cela serait le chaos selon eux.

les animaux domestiques • Malgré les apparences d'un peuple nomade et solitaire, les nomades de l'air apprécient la compagnie des animaux ! Ils adoptent facilement des animaux qui vivent au quotidien avec eux. Ce sont les bisons volants qui sont les plus proches de ce peuple et les plus connus. Immenses créatures divines pour les nomades, les bisons sont capables de voler et permettent aux nomades de se déplacer et de voyager. Les bisons volants ont leur nid sur les sommets des montagnes et des falaises. La tradition veut qu'un jeune nomade s'aventure dans un nid pour se lier d'amitié avec un jeune bison. Attention, c'est toujours le bison qui choisi son ami et non l'inverse. On ne parle pas de domination, mais d'amitié. Ce lien est considéré comme unique et rien ne peut le briser. Autre que les bisons volants, les nomades de l'air apprécient la compagnie des singes lémuriens, espiègles et taquins, ils adorent fouiller partout et s'amusent à embêter les jeunes novices. Ils peuvent flotter dans les airs et peuvent se montrer très fidèles envers l'homme. Enfin, on retrouve de nombreux rapaces qui se montrent fidèles aux nomades de l'air. On raconte qu'ils sont habités par les âmes des défunts. Ainsi, les aigles et les faucons ont tendance à être proches des hommes tandis que les buses et les chouettes, ainsi que les hiboux préfèrent la compagnie des femmes. Dangereux et fidèles, leurs serres ont fait de nombreux dégâts lors des attaques des maîtres du feu, on se souviendra notamment de Morrigan, la chouette Harfang du grand maître du temple de l'air de l'Est qui ôta la vue à de nombreux soldats avant de périr de la main des Bayar.

le style vestimentaire • Les Nomades de l'Air portent des vêtements jaunes, orange, bruns et gris. Les autres jeunes maîtres de l'Air revêtent des châles jaunes sur des chemises blanches pour rappeler leur innocence et leur pureté avec une ceinture marron, un pantalon jaune et des bottes brunes jusqu'aux genoux. Les plus vieux moines portent des robes plus longues dans des nuances semblables, mais sans aucune trace de blanc, symbolisant le passage à l'âge adulte. Les nomades de l'air, une fois qu'ils ont reçu l’intégralité de leur tatouage, ont l'habitude de se raser le crâne pour laisser apparaître leurs tatouages. Ils portent cependant des barbes finement taillées et apprécient de porter des colliers comme de chapelets et quelques rares bijoux. Le tout est de rester dans la simplicité. Les femmes portent les mêmes tenues, mais disposent de robes dans les mêmes couleurs. Elles portent les cheveux longs et apprécient de se tresser les cheveux, d'y inclure des fleurs dedans. Le maquillage est restreint, la beauté doit être d'avantage intérieure qu'à l'extérieure. Enfin, les nomades de l'air n'utilisent pas d'arme, étant un peuple pacifique. Ils utilisent des bâtons taillées finement et disposant de tissus pour se défendre et léviter au dessus des montagnes. Les enfants aiment d'ailleurs jouer avec des cerfs volants.
© DAWN OF THE ELEMENTS 2017





compte pnj, ne pas envoyer de MP.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
• MISSIVES : 70
• PSEUDO : dote.
• AVATAR : mystère.
• CRÉDITS : (av) meraxes.

• ÂGE : mille et une vie.
• EMPLOI : divinité à plein temps, créateur de l'univers.

MessageSujet: Re: ‹ LES NOMADES DE L'AIR. Sam 22 Avr - 15:12


le génocide des nomades de l'air

la guerre est déclarée
« La Nation du Feu a brisé les traités ancestraux, à notre tour de briser les accords et de réclamer vengeance. »
— Un maître de l'air à ses disciples.
Les nomades de l'Air représentent le peuple le plus pacifique qui soit et n'ont donc jamais cherché le conflit. Ils n'ont également jamais connu de guerre et n'ont, selon leur philosophie, pas d'armée et encore moins de soldat. Les maîtres de l'air sont formés à la maîtrise de leur élément pour se défendre essentiellement et surtout, pour cultiver la culture de leur peuple. Ce fut donc la surprise et l'impensable quand la Nation du Feu agressa les temples de l'air austral et de l'ouest et entama le génocide des maîtres de l'air dans le but de tuer l'Avatar parmi eux. Sur le plan moral, cette agression a été très décriée par tous les peuples, principalement à cause des traités de non agression que les quatre nations avaient signé il y a plus de mille ans, se promettant de ne jamais essayer de dominer un autre peuple, l'Avatar étant le garant de l'application de ces traités. Ainsi, sous l'influence de la Grande Comète, ont lancé un assaut et ont, une nuit seule nuit, massacré les maîtres de l'air de deux des quatre temples. Les disciples, qui n'ont pas la maîtrise de l'air et ne peuvent donc pas se défendre, ainsi que les jeunes enfants ont été tués par les soldats de la Nation du Feu. Cette agression a choqué les maîtres des autres temples qui se sont immédiatement rassemblés dans les Temples de l'air Boréal et de l'Est en assurant des futures protections pour protéger l'avatar Imalya qui a découvert son statut au même moment. Ainsi, une minorité de nomades a survécu à ses assauts, réussissant avec le sacrifice de leurs maîtres, à s'échapper par la voie des airs ou par des passages secrets dans la montagne. Les deux Grands maîtres des temples austral et de l'ouest ont été achevés par des maîtres du Feu, mais aucun nomade n'a donné le nom de l'avatar et tous sont morts en préservant son identité.

C'est tout naturellement que les survivants se sont dirigés vers les temples encore intactes pour demander la protection malgré l'exclusion des hommes pour le temple de l'air boréal et des femmes, pour le temple de l'air de l'ouest. Les disparités ont disparu pour laisser place aux grands débats autour des actions à mener et les divergences sont apparues, cédant en deux catégories, les nomades de l'air. D'un côté, les pacifistes, les nomades de l'air fidèles à leurs croyances, à la signature des traités et qui ne veulent pas prendre part au conflit, ils veulent avant tout, protéger l'avatar et lui permettre d'accomplir son destin car c'est à elle de régler le problème et non à eux. De l'autre, les belliqueux se lèvent. Ce sont majoritairement des survivants du génocide ou des maîtres de l'air révoltés par la Nation du Feu. Ils veulent se venger et entrer en guerre, reniant leurs croyances et croyant que l'Avatar n'est pas encore prête à assurer son rôle, qu'il ne faut pas attendre derrière et agir pour défendre le reste de leur peuple. Ces tensions internes qui deviennent de plus en plus intenses agissent comme une véritable gangrène dans la communauté des nomades de l'air et personne ne trouve de compromis entre les deux camps qui se divisent de plus en plus.
© DAWN OF THE ELEMENTS 2017





compte pnj, ne pas envoyer de MP.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ‹ LES NOMADES DE L'AIR.

Revenir en haut Aller en bas

‹ LES NOMADES DE L'AIR.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Comment, pourquoi?
» [DECK] Nomades tortue et défausse
» [Les*Nomades] cherchent joueurs.
» [Les*Nomades] cherche des joueurs rp.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DAWN OF THE ELEMENTS :: • we are now the gods • :: les parchemins oubliés :: les annexes complémentaires-