AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

‹ LA NATION DU FEU.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
• MISSIVES : 70
• PSEUDO : dote.
• AVATAR : mystère.
• CRÉDITS : (av) meraxes.

• ÂGE : mille et une vie.
• EMPLOI : divinité à plein temps, créateur de l'univers.

MessageSujet: ‹ LA NATION DU FEU. Ven 14 Avr - 16:33


la nation du feu

la volonté est une flamme qui ne s'éteint jamais
la devise : brûlant comme le soleil ardent.
les couleurs : une flamme noir brûlant sur un champ pourpre.
la maison souveraine : la noble maison Theirin.
le seigneur du feu : Sozin II, de la maison Theirin.
la capitale : la citadelle de Bastion.
l'animal tutélaire : le dragon.
l'élément : le feu.

« Les gens de la Nation du Feu sont tous animés d'une flamme qui jamais ne s'éteindra et leur permet de vaincre. »
— Sozin à Maven.
La Nation du Feu est l'une des quatre Nations du monde. Elle est une monarchie absolue dirigée par le Seigneur du Feu. Géographiquement, cette nation est située sur l'équateur de la planète dans l'hémisphère occidental, et est composée de plusieurs îles, formant donc un archipel. La Nation du Feu est le foyer la plupart des maîtres du Feu. La Nation du Feu est le deuxième plus grand pays en termes de population et le deuxième en superficie, après le Royaume de la Terre. L'économie de la Nation du Feu est la plus puissante dans le monde, avec un secteur industriel fort et d'importants développements technologiques. Elle est également connue pour sa grande puissance militaire. La Nation du Feu est située sur un archipel de îles tropicales volcaniques, de nombreux sont encore en activité, ce qui offre à la nation une source illimitée d'énergie. En raison d'un climat chaud et humide, la Nation du Feu possède une faune et une flore très variée, bien que la plupart des îles principales est été dépouillée de leurs forêts et se compose maintenant de plaines herbeuses. La population de la Nation du Feu est surtout concentrée dans les centres urbains, bien que les petites bourgades, les villages et les villes parsèment le paysage. La capitale Bastion est la plus grande île, située à l'intérieur du cratère d'un grand volcan. Il existe également de nombreux établissements industriels où des armes, des chars et des navires de guerre sont construits pour soutenir l'effort de guerre. La saison dominante au sein de la Nation du Feu est l'été. La puissance des maîtres du feu est légèrement améliorées en raison de l'augmentation de la température. La plupart des enfants maîtres du feu naissent pendant l'été. Le climat de la Nation du Feu est varié, bien que les la plupart des régions de la nation a un climat tropical et un climat subtropical aride. La Nation du Feu a des températures plus élevées que partout ailleurs.

La Nation du Feu est l'une des plus fortes économies du monde, surtout par les gains et les trésors dérobés durant la guerre. L'économie est basée sur l'agriculture, la pêche, l'industrie et la technologie. La Nation du Feu emploie des métallurgistes qualifiés et des forgerons qui font usage du fer et autres métaux pour engendrer leurs forteresses et des navires de guerre puissant. En conformité avec son objectif de conquête mondiale, la nation s'est tournée vers la construction navale, le façonnage de métal et des armes de combat, y compris les flèches, les lances, les boucliers, les épées et les couteaux. La Nation du Feu se présente comme le plus avancé technologiquement des nations. Son éducation militarisée fait d'elle un peuple puissant et obéissant avec une armée disciplinée et conquérante.

Sur le plan physique, la population de la Nation du Feu est relativement cosmopolite, réunissant différentes ethnies et couleurs de peau. On trouve au sein de la capitale Bastion par exemple, des blonds, des bruns, comme des gens noirs de peau, il n'y a aucune discrimination à ce niveau, cependant et d'après les récits anciens sur l'histoire de la Nation du Feu, les premiers maîtres du feu auraient été ceux ayant une peau pâle et des cheveux noirs. Ce critère est encore très apprécié aujourd'hui et on considère comme supérieur tout individu ayant ces traits physiques, notamment à cause du fait que la famille royale a toujours eu ces traits physiques. Le peuple de la Nation du Feu est un peuple très fier et avec un puissant orgueil. La défaite est très mal vécu et il n'est pas rare, qu'au sein de l'armée, un militaire haut gradé préfère le suicide plutôt que de subir la honte de son déshonneur. Très tôt et dans toutes les écoles, on intègre cette notion de fierté nationale commune et de refus de l'échec. L'Agni Kai découle de cette culture de la gloire et de la quête de l'honneur suprême. Enfin, il est important de noter qu'une grande majorité des maîtres du feu naissent couramment en été et que la culture populaire considère qu'ils sont les fils du soleil. Un enfant qui maîtrise le feu et va naître en hiver est souvent mal perçu, considéré comme un enfant rejeté du soleil, un enfant maudit.
© DAWN OF THE ELEMENTS 2017





compte pnj, ne pas envoyer de MP.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
• MISSIVES : 70
• PSEUDO : dote.
• AVATAR : mystère.
• CRÉDITS : (av) meraxes.

• ÂGE : mille et une vie.
• EMPLOI : divinité à plein temps, créateur de l'univers.

MessageSujet: Re: ‹ LA NATION DU FEU. Sam 22 Avr - 15:08


le gouvernement politique

gloire au seigneur du feu ! gloire à lui !

« La flamme couronnée jamais ne s'éteindra et je jure sur mon sang et mes couleurs qu'elle brillera sur le monde tout entier. »
— Sozin à lors de son couronnement.
Au sein de la Nation du Feu, le pouvoir est détenu par un seul souverain, le Seigneur du Feu qui siège au palais royal à la capitale de Bastion. Ce souverain règne complètement car la Nation du Feu a adopté un régime politique de monarchie absolue. Ainsi, le Seigneur du Feu, qui peut être un homme comme une femme, à ce titre, aucune distinction n'est fait entre les sexes vis à vis de l’accessibilité au pouvoir, règne entant que souverain absolu. Le Seigneur du Feu réuni donc en son seul nom, les pouvoirs exécutifs, il applique les sentences et décide des projets à venir, législatifs, il décide des futurs lois ou les accepte de la part de ses conseillers et judiciaires, il préside le grand Tribunal de la Flamme et s'occupe des sentences concernant les maîtres du feu. Le Seigneur du Feu délègue néanmoins énormément de fonctions à ses conseillers concernant des tâches moins importantes. Souverain du peuple, il est aussi le chef de l'armée et décide de lancer une guerre ou non.

Au sein de la Nation du Feu, sept maisons nobles cohabitent et se sont battues pour obtenir le pouvoir depuis plusieurs siècles. Cela fait désormais mille ans que le pouvoir a été attribué, ou plutôt, gagné par la force par la maison Theirin. La Maison Theirin a mis fin à la guerre des Dragons qui a duré pratiquement quinze ans et a failli détruire la Nation du Feu, divisée autour des sept maisons. Depuis le couronnement du premier Seigneur de Feu de la maison Theirin, une paix voilée a été instaurée au sein de toute la noblesse confondue. Néanmoins, les manigances et les coups bas sont omniprésents et les alliances se font et se défont à la Cour. Sentant les menaces planées autour de lui, Sozin II, l'actuel Seigneur du Feu, a décidé d'orienter le regard de sa Nation et de la noblesse vers le monde extérieur, se mettant en tête de conquérir le monde et de faire de la Flamme, l'élément dominateur. Ses plans de conquête ont fonctionné puisque actuellement, Sozin est perçu comme le souverain le plus aimé et respecté de toute la dynastie des Theirin.

Chaque Seigneur du Feu a tenu à donner un nouveau souffle à la politique au sein de sa Nation. Depuis que Sozin, second du nom, a été couronné et sacré Seigneur du Feu, le cinquante sixième, le souverain n'a cessé de s'enfoncer dans le traditionalisme de sa Nation, offrant moins de pouvoir aux nobles et s'octroyant toujours plus de pouvoir pour lui-même. Visionnaire malgré tout, son adolescent jusqu'à son couronnement a été guidée par une envie devenue une idée tenace et omniprésente dans son esprit, l'agrandissement de sa Nation. Fier de son pays, de sa force et de son économie fleurissante, Sozin a profité de la mort de l'avatar Roku qu'il a lui-même trahi pour envahir le monde. C'est sous son impulsion que la puissance militaire de l'armée s'est agrandie, développant une armada de plus de mille navires de guerre. Néanmoins, une ombre pèse dans l'esprit du souverain, celle de l'avatar. Sozin sait qu'il sera un maître de l'air et il n'a pas hésité à entamer un génocide à l'encontre de ce peuple dans le but de faire prisonnier l'avatar afin de l'empêcher de réussir à maîtriser les quatre éléments. Cet objectif, devenue une obsession divise la Nation car tous ne sont pas prêts à éradiquer un peuple tout entier pour apporter la suprématie de leur Nation.

Devenant paranoïa et ayant de plus en plus peur d'être trahi, Sozin a renvoyé ses conseillers pour n'en conserver que deux, appelés la Main Droite du Seigneur et la Main Gauche du Seigneur. Ces deux individus sont de chargés, pour la main Droite, de représenter le souverain au sein de la Nation du Feu et de conserver sa stabilité et pour la main Gauche, de diriger son armée et de représenter le souverain en dehors de la Nation. Le corps militaire se situe juste en dessous de ces deux représentants et se compose de la façon suivante :

le soldat ; le novice, le bleu, celui qui vient de démarrer sa carrière et qui sort tout juste de la caserne. Le soldat doit encore faire ses preuves et il n'a aucune influence sur la hiérarchie, il est tout en bas dans l'armée, néanmoins, étant membre de l'armée, le soldat peut commander les citoyens et donner des ordres à ces derniers. Tout soldat obtient par l'armée, l'uniforme règlementaire et est envoyé dans une unité.

le sergent ; premier grade élevé au sein de l'armée, le sergent est un soldat reconnu pour son expérience, sa loyauté et ses réflexes durant une mission périlleuse. On peut devenir sergent très vite si on prouve ses compétences. Le sergent est au dessus des soldats, il peut donc les commander, mais peut également avoir une petite troupe de quelques soldats sous son commandement.

le caporal ; le caporal est un leader né, son charisme est reconnu et les sergents ne sont pas tous capable de passer caporal. Ce grade permet, non seulement de soumettre les grades inférieurs sous ses ordres, mais également d'être à la tête d'un escadron, d'une légion entre deux à vingt personnes maximum. Ce grade est l'un des plus répandus au sein de l'armée.

le major ; seuls 20% des militaires qui sont caporaux peuvent atteindre le grade de major et pour cause, les majors ont de grandes responsabilités. Ils peuvent avoir sous leur ordre, tous les grades inférieurs bien sûr, mais également être à la tête d'une équipe de cent individus environ et être en charge de la sécurité d'une base secrète, d'un avant poste ou être envoyé directement sur le front pour conquérir une zone litigieuse (comme Gaoling). Les majors ont prouvé qu'ils étaient les meilleurs parmi les meilleurs et ceux qui peuvent prétendre à de plus grades.

le colonel ; le colonel est reconnu pour ses années de service, mais surtout pour avoir mené de nombreuses missions à leur terme. Un colonel possède de nombreuses qualités, charismatique, fidèle, pragmatique, prêt à tout pour mener à bien sa mission, on devient colonel uniquement si les sept généraux qui dirigent les différents services le souhaitent. En effet, les colonels sont les futurs généraux et remplaceront les généraux quand ceux-ci ne seront plus en poste, on les nomme donc en connaissance de cause. Au sein des services, les colonels sont en dualité permanente pour être le prochain général. Un colonel n'a pas de limite dans le nombre d'hommes qu'il peut commander. Les missions sont diverses et peuvent être la sécurité d'un secteur, d'une ville, d'un bâtiment, comme l'infiltration, le sauvetage etc (...)

le général (ou amiral) ; au nombre de sept, les généraux sont à la tête des sept grandes garnisons. Ils sont élus par le Seigneur du Feu en personne avec le soutien des mains droite et gauche. Si les généraux dirigent les garnisons, il n'y a aucune limite dans le nombre d'hommes qu'ils ont sous leur commandement. Les généraux quittent rarement la Nation du Feu, car ils dirigent leur garnison depuis la capitale. Les missions sur le terrain sont rares, mais les généraux rendent des comptes directement au Seigneur et sont en relation avec les plus hauts dirigeants de la Nation du Feu et la noblesse. On distingue les généraux par leur uniforme d'un rouge pourpre unique et leur longue étole noire.
© DAWN OF THE ELEMENTS 2017





compte pnj, ne pas envoyer de MP.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
• MISSIVES : 70
• PSEUDO : dote.
• AVATAR : mystère.
• CRÉDITS : (av) meraxes.

• ÂGE : mille et une vie.
• EMPLOI : divinité à plein temps, créateur de l'univers.

MessageSujet: Re: ‹ LA NATION DU FEU. Sam 22 Avr - 15:08


les grands conflits historiques

l'histoire écrite en lettres de feu

« Ce n'est pas seulement dans le sang que s'est écrit notre histoire, c'est aussi dans le feu. »
— Sozin à Zeina.
La Nation du Feu n'a pas toujours connu la stabilité dans laquelle, elle est plongée depuis longtemps maintenant. Autrefois, elle a été ébranlée, fragilisée et a même failli se consumer d'elle-même quand la noblesse entra en guerre. Deux grands conflits ont marqué l'histoire de la Nation du Feu, il s'agit consécutivement de la Guerre des Dragons qui dura quinze ans et de la Guerre de Sozin II, actuellement en cours et qui décime les autres peuples, épargnant la Nation du Feu puisque c'est un conflit externe à l'archipel.

La guerre des dragons • La Guerre des Dragons est le nom donné au conflit le plus important qu'a connu la Nation du Feu au cours de son existence. Ce conflit qui s'est éparpillé sur quinze longues années a failli réduire à jamais la société et la patrie, il y a maintenant mille ans. Aujourd'hui encore, les stigmates de cette guerre se font ressentir, notamment au sein des familles nobles. Ce conflit est apparu en même temps que la mort du Seigneur du Feu Azuko, de la maison Hino. En effet, la maison Hino était jusqu'à alors souveraine et a créé une longue dynastie de souverain, ancrée dans le traditionalisme pur, Azuko a vu ses descendants partir avant lui, victimes de la fièvre jaune, fléau qui a ravagé la Nation du Feu à la fin du règne d'Azuko. Sans héritier direct pour accéder au trône, le Seigneur du Feu a, durant sa longue agonie, rédigé un testament offrant l'accès au trône à ses plus proches conseillers, ceux de la maison Sterling. Cependant, la maison Sterling a été contestée par d'autres maisons, principalement la maison Theirin, prétextant, à la mort d'Azuko, que les Sterling avaient manigancé cette mise en scène pour s'octroyer le pouvoir. En représailles à cette infamie, les Sterling ont dépouillé les Theirin de leurs biens et les ont exilé de Bastion, ils se sont également vengés du meurtre de Ursa Sterling, mariée à Maverick Theirin, frère ainé de Mazar Theirin qui l'a violenté à mort dans un accès de folie et pour se venger de la honte que les Sterling leur ont infligé. Cet évènement déclencha la guerre des Dragons car les sept maisons nobles sont entrées en guerre pour s'octroyer la couronne et le trône de la Nation du Feu. Durant cette longue période de quinze ans, chaque maison a cherché à obtenir les faveurs du peuple et des autres maisons pour avoir la majorité. Pots de vin, assassinats, coups bas, tous les moyens étaient bon pour obtenir le pouvoir. Petit à petit, ses manoeuvres ont détruit l'économie du pays et ont conduit son peuple, sans gouvernement stable, à sombrer dans le chaos. Le meurtre a été banalisé, aucune justice n'était primée et les citoyens n'avaient pas d'autres choix que de survivre et de se rallier à une maison pour pouvoir se garantir un semblant de sécurité. La maison Theirin profita de cette lutte pour revenir dans la capitale et utilisa des mercenaires et de l'argent volé pour rallier certaines maisons à sa cause ou en forcer d'autres à fermer les yeux. La maison Reyne a accepté les avances des Theirin en échange de sa main mise sur l'armée, les Odair n'ont pas protesté de même que les Ähducan et les Seto. C'est avec ingéniosité que Mazar Theirin a attiré la maison Sterling dans un piège en les invitant au palais pour reconnaître, avec la maison Reyne, leur accès au trône. La soirée fut longue et placée sous le signe de l'ivresse. Les Sterling ont bu jusqu'à plus soif, savourant la victoire bien méritée et l'accès prochain au trône, mais à l'aube, Mazar Theirin dévoila son véritable visage et assassina le patriarche Sterling en l'égorgeant tandis que ses mercenaires et les Reyne ont achevé le reste de la famille et les soldats ralliés aux Sterling. En une nuit, la maison Sterling s'écroula et disparue. Seule une branche arriva à s'échapper car elle ne se trouvait pas au palais royal. Suite à cet épisode sanglant que l'on baptisa la traîtrise des dragons, la guerre des dragons se stoppa aussi brutalement qu'elle était apparue. Mazar Theirin devint le premier Seigneur du Feu de la maison Theirin et entama la longue dynastie de sa maison qui, aujourd'hui encore, porte la couronne.

La guerre de Sozin II (actuellement en cours) • Conflit actuellement en cours, la guerre de Sozin répond à une ambition dévorante, une obsession qui a toujours été présente dans l'esprit de la Nation du Feu. Cependant, si la Guerre des Dragons a ravagé la Nation et a failli conduire à sa fin, la Guerre de Sozin a l'effet inverse. Premièrement, il est important de savoir que ce conflit se déroule en dehors de l'archipel et sur les autres continents, ce qui explique pourquoi le pays n'est pas touché. Ensuite, la Guerre de Sozin correspond à un désir, celui d'étendre le territoire de la Nation du Feu, mais également de faire de cet élément, l'élément dominateur et de partager avec le monde entier, l'économie, la culture, les uses et coutumes de la Nation du Feu car Sozin les estime supérieur aux autres cultures des peuples alentours. Cette idée est très courante au sein de la Nation du Feu, en effet, chaque habitant se croit supérieur, mais chez Sozin, cela est devenue une idée fixe, une obsession dévorante. Quand le jeune prince fut couronné, il retrouva son ami, l'avatar Roku (Roku et Sozin ont été de très bons amis durant leur enfance, Roku étant un natif de la Nation du feu.) et espéra que Roku serait d'accord pour l'aider dans ce projet, car si Sozin avait l'avatar dans son camp, plus rien ne pourrait l'arrêter dans ce désir de conquête. Sozin espérait surtout que Roku, natif de la Nation du Feu, le comprendrait, mais ce fut l'effet inverse. Roku, devenu un avatar complet et maîtrisant les quatre éléments, mis en garde le Seigneur du Feu que s'il souhaitait mettre ses souhaits à exécution, Roku devrait l'éliminer. Sozin n'en fit rien et attendit, obligé de se plier à la volonté de l'avatar. Il fallu attendre à Sozin vingt-sept ans pour réaliser son rêve. En effet, Roku vivait dans une petite île volcanique et le volcan se réveilla un soir, entrant en éruption et consumant l'île. Roku supplia son ami de le sauver, car les fumées toxiques étaient entrain de le tuer, mais Sozin le laissa mourir, observant la destruction de l'île depuis le palais. Avec la mort de Roku, Sozin avait enfin une occasion d'agir. Il savait que le prochain avatar allait naître chez les nomades de l'air et allait donc les exterminer en premier, il profita du passage de la Grand Comète qui booste les pouvoirs des maîtres du feu pour passer à l'assaut et attaqua avec sa puissante armada qu'il avait construit dans l'ombre de Roku, le Pôle Sud puis les temples de l'air Austral et de l'Est qu'il extermina avec les maisons Reyne et Bayar. Sozin déclencha une guerre ouverte contre le royaume de la Terre par le Sud et s'empara des provinces sous la juridiction de la famille Beifong dont leur fief Gaoling. Cela fait désormais sept mois que le conflit est ouvert et l'avatar reste introuvable, mais Sozin n'abandonne pas cet objectif, sachant que ce maître de l'air représente la plus grande menace pour sa Nation et ses rêves de conquête. Le Pôle Sud est entièrement tombée aux mains des maîtres du feu sous la gouvernance de la maison Reyne. Cette guerre et les nombreux trésors volés par la Nation du Feu lors de ses attaques et des pillages n'a de cesse d'enrichir le peuple qui soutient fermement son souverain dans cette guerre dont la finalité reste à ce jour, un mystère complet.
© DAWN OF THE ELEMENTS 2017





compte pnj, ne pas envoyer de MP.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
• MISSIVES : 70
• PSEUDO : dote.
• AVATAR : mystère.
• CRÉDITS : (av) meraxes.

• ÂGE : mille et une vie.
• EMPLOI : divinité à plein temps, créateur de l'univers.

MessageSujet: Re: ‹ LA NATION DU FEU. Sam 22 Avr - 15:09


la culture de la nation du feu

le feu est l'élément de l'énergie

« Notre culture doit rayonner sur le monde entier, être la lumière d'une flamme qui jamais ne s'éteindra. Nous commencerons cette oeuvre et nos enfants l'achèveront. Notre dynastie sera celle de la conquête. »
— Sozin à sa femme, la reine Anora.
Comme les trois autres peuples, la Nation du Feu possède une culture qui lui est propre. Elle n'enseigne pas la même philosophie de vie, n'a pas les mêmes fêtes ni le même style vestimentaire que les autres peuples. Unique en son genre, la Nation du Feu en tout temps, s'est toujours démarquée des autres cultures. Force et pouvoir est un crédo respecté de tout un peuple fier qui prend soin de cultiver la richesse de chacun.

la naissance, la majorité et la mort • au sein de la Nation du Feu, il est de coutume, car on considère que sinon, l'enfant sera maudit, d'accoucher durant le printemps, mais surtout et de préférence, en été. Cela explique pourquoi de nombreux maîtres du feu naissent entre le mois de juin et le mois d'août. De plus, on retrouve de façon majoritaire, les lettres Z, A et M dans les prénoms ainsi que le son "AE", qu'ils soient masculins ou féminins. Par ailleurs, au sein de la Nation du Feu, la majorité s'acquiert, qu'importe le sexe, à l'âge de dix-sept ans. Ce jour-là, l'enfant est considéré comme devenant un adulte et dans sa famille, il va recevoir de nombreuses offrandes. L'enfant, devenu adulte, va devoir également s'acquitter du pèlerinage au temple du Roi Dragon (cf : voir les lieux) qu'il devra réaliser tout seul pour prier pour le dragon Ancalagon. De retour de son pèlerinage, l'enfant sera désormais un adulte et sera entièrement déchargé de l'autorité de ses parents. Enfin, les morts sont brûlés par le feu, il n'existe aucun cimetière au sein de la Nation du Feu. Un mort est, avant d'être brûlé, lavé et sa famille dispose de deux jours pour déposer des offrandes autour du bûcher qui va accueillir le défunt. Elles brûleront avec lui pour l'accompagner dans le monde de l'au-delà.

l'éducation et l'apprentissage • la Nation du Feu prend soin d'inculquer à ses enfants, une éducation stricte et disciplinaire. C'est à l'âge de cinq ans que les enfants peuvent entrer dans un établissement publique. L'accès à l'école privée, c'est-à-dire, aux professeurs privés loués par les parents, est accessible uniquement si les parents ont de l'argent nécessaire. Pour le reste des enfants, l'école sera publique. Durant leur scolarité, ils vont apprendre chaque année les matières suivantes, l'histoire de la Nation, les mythes liés aux dragons, l'histoire de la dynastie des Theirin, la maîtrise du Feu et le respect de la société. Ils suivent également des entraînements physiques intensifs pour sculpter leur corps et leur endurance. Cette scolarité se déroule jusqu'à l'âge de seize ans et l'échec n'est pas permis. Ceux qui échoue sont mal perçus. A seize ans, tous les élèves passent un examen écrit et oral pour valider ses acquis. Après quoi, l'année suivante, l'élève deviendra un adulte et pour cela, il doit décider de son avenir. Si 50% rejoignent l'armée et s'engagent à la caserne d'Argon, les 50% restants doivent trouver un maître d'apprentissage. L'apprentissage est la suite de la scolarité, que l'on souhaite devenir forgeron comme pêcheur ou professeur. L'apprentissage dure plusieurs années, suivant métier désiré et c'est le maître qui décide quand il se termine et si son élève peut désormais faire cette profession. Tout élève qui ne trouve pas de maître d'apprentissage est directement envoyé à l'armée avec le déshonneur.

les croyances et les rites • la Nation du Feu ne possède pas de culte divin à proprement parlé, mais elle vénère depuis la nuit des temps, les dragons. Ces créatures mythiques et sacrées sont désormais chassées car si un maître du feu parvient à en tuer un, il obtient le titre honorifique de dragon, mais elles restent vénérées dans le coeur du peuple. Les enfants par exemple, le jour de leur dix-sept ans, âge de la majorité, doivent faire un pèlerinage vers le temple du Roi Dragon, preuve qu'ils sont enfin des adultes. Ainsi, le peuple vénère les dragons malgré leur presque totale disparition. Ils se rendent dans les temples pour prier les grands dragons et leur demander des faveurs en faisant des offrandes diverses (nourritures, monnaies, objets de valeur). Les temples sont dispersés un peu partout dans l'archipel, mais le plus grand reste à Bastion où on trouve des ossements de dragons. Parmi les grands dragons que l'on prie, on s'adresse généralement à Fang, le père de tous les Dragons à qui on attribue la force et le courage, mais également la réussite et la fertilité des champs. Les prières s'adressent aussi à Mygrid, le dragon gardien du foyer et de la famille et à Ancalagon, protecteur des soldats et porteur de chance.

les festivités annuelles • l'année est rythmée au sein de la Nation du Feu par différentes festivités qui se déroulent toutes en été. La première d'entre elle est la fête du Solstice d'été qui se déroule durant la nuit du 21 au 22 juin et est le jour le plus long. Durant cette nuit, tous les commerces et les lieux publiques sont ouverts. Les habitants défilent et font la fête dans les rues, célébrant le soleil et le feu. Les enfants ont des lampions qu'ils lâchent dans le ciel. La seconde festivité importante se déroule le premier jour du mois d'août. On fête les Moissons qui sonnent le début des récoltes partout dans le pays. A l'occasion, les marchés sont chargés par de nombreux produits et le soir, un magnifique feu d'artifice est donné dans chaque ville. Enfin, le troisième évènement et qui dure cette fois, une semaine entière, se déroule durant la dernière semaine précèdent la fin de l'été et la transition avec l'automne. Il s'agit de la Renaissance . Tous les habitants doivent se rendre dans les temples, qu'importe leur rang, la noblesse y compris pour vénérer les dragons et déposer sur un morceau de papier, tous les pêchés qu'ils ont commis durant l'année. Les papiers seront brûlés par les flammes pour marquer le début du renouveau et le souvenir des erreurs pour ne plus les faire. Durant cette semaine, de nombreux mariages sont célébrés et les femmes portent des kimonos tandis que les hommes ont un costume traditionnel. Le respect de la tradition est très important.

l'agni kai ou le duel du feu • l'Agni Kai est un duel traditionnel entre maîtres du feu vieux de plusieurs siècles. Il s'agit d'une lutte pour l'honneur et qui n'est gagné que lorsque l'on brûle l'autre adversaire.
Le résultat affecte l'honneur des deux adversaires. Ces duels sont une méthode populaire pour résoudre les conflits et sont une source de divertissement pour tous les spectateurs. Le Palais Royal possède même une salle spéciale où sont pratiqués les Agni Kai. N'importe quel maître du feu peut participer à ce combat qu'il soit un homme ou une femme, jeune ou vieux, l'essentiel est de prouver sa valeur et de combattre avec honneur, habilité et puissance. Si une personne se dispute avec une autre, il ou elle peut défier son opposant à un Agni Kai. Si le défi est accepté, les deux combattants se déplacent jusqu'à un espace de duel ou n'importe quel espace ouvert disponible, comme une place ou une large avenue. L'Agni Kai est structuré par des protocoles visant à maintenir tradition et honneur dans ces duels. Au début de la cérémonie, les deux combattants se tournent le dos, chacun agenouillé à une extrémité du terrain. Lorsque toutes les règles de l'Agni Kai sont respectées, les combattants portent un vêtement rituel qu'ils font tomber de leurs épaules lorsqu'ils se retournent pour se faire face. Lorsque les combattants sont des hommes, ils se battent torse nu. Au son du gong, le combat commence et ne se termine que lorsqu'un participant brûle l'autre. L'affrontement doit demeurer entre les deux adversaires et ne peut pas inclure ou être interrompu par une autre personne. Les Agni Kai se déroulent généralement à la tombée du jour.

les animaux domestiques • les animaux sont très appréciés au sein des habitants de la Nation du Feu. Certaines espèces, plus que d'autres. On trouve une grande majorité de chats de tous les races par exemple, jugés fidèles et silencieux, indépendants et fiers, ils sont l'emblème de la Nation après les dragons. Les furets de feu sont aussi très appréciés, notamment par les enfants et contrairement aux chats qui ne disposent d'aucun pouvoir, les furets de feu peuvent cracher des gerbes de flammes. Enfin, les chevaux sont très appréciés et servent de moyens de transport à travers toutes l'île. Ils servent également à la guerre et permettent de voyager sur de longues distances. De nombreuses races existent. Jadis bien sûr, les dragons étaient les animaux suprêmes de la Nation du Feu, mais la chasse a eu raison d'eux et ils sont pratiquement tous éteints ou disparus à ce jour.

le style vestimentaire • chaque peuple possède son propre style vestimentaire. Au sein de la Nation du Feu, on aime les beaux tissus, mais surtout, les tissus légers ! La chaleur quotidienne oscille entre 25 à 35° toute l'année. Ainsi, les femmes aiment porter de longues robes et des kimonos, mais elles n'hésitent pas non plus à mettre des pantalons et des shorts quand elles doivent se déplacer ou faire du sport. Elles aiment les bijoux et apprécient également le maquillage et les teintures. Les femmes de la Nation du Feu sont considérées comme très chics et élégantes. Les cheveux courts pour une femme est d'ailleurs assez mal perçue. Concernant les hommes, ils sont fiers et forts, ils portent donc naturellement des uniformes et des costumes. L'élégance est le symbole de la richesse et de la force pour eux. Ils apprécient également les barbes taillées et les cheveux courts comme longs. Les enfants, quant à eux, portent des tenues colorées et sont toujours parfaitement bien coiffés.
© DAWN OF THE ELEMENTS 2017





compte pnj, ne pas envoyer de MP.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ‹ LA NATION DU FEU.

Revenir en haut Aller en bas

‹ LA NATION DU FEU.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Constitution 1987: Réceptacle et promotrice du projet nation
» Pride Of nation
» Le président Michel Martelly humilie la nation haïtienne
» Aliénation (ou Démentation)
» Doit-on, peut-on parler d'une nation haïtienne?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DAWN OF THE ELEMENTS :: • we are now the gods • :: les parchemins oubliés :: les annexes complémentaires-